Chale virus 1

Si vous aimez le crochet, internet et les communautés en tout genre, vous n’avez pas pu passez à côté du phénomène « châle » qui agite les amatrices d’aiguilles ces derniers temps. Lost in time, Skull Shawl, ils sont partout et font envie aussi bien à votre mère qu’à votre petite sœur. Même votre voisine un peu effrayante a découvert les chaines Youtube de talentueuses créatrices et réalise de petits bijoux de mailles. Vous êtes tentée, mais vous hésitez …

 

Le châle crocheté, un accessoire de grand-mère ?

On pourrait facilement répondre oui. Mais il y a un tour de magie ! Prenez un châle. Portez-le à l’envers, la pointe devant. Enroulez gracieusement les pans autour de votre cou. Abracadabra ! On ne dit plus « châle », mais « chèche ». Et un chèche, c’est moderne, c’est trendy, ça se porte avec tout. Votre copine la plus pointue s’exclamera devant votre agilité à manier le crochet (le fameux c’est toi qui l’as fait ?).

maille virus

Le châle crocheté, un projet vraiment mais alors vraiment trop long ?

Ne nous mentons pas : pour être beau, le châle doit être grand. Sinon, c’est un bandana. Par chance certains sont rapides à monter, car basés sur des séries de répétitions. Quelques épisodes de Game of Thrones et le tour est joué. D’autres sont plus compliqués, de véritables petits challenges. Mais les fabricants de fils ont trouvé la parade à l’ennui qui guette chaque projet interminable : les cakes, ces fameuses pelotes magiques qui possèdent de jolis dégradés, qui créent des rayures sans raccord de fil, qui sont étonnantes, et ça change tout ! Une seule pelote permet de crocheter un châle, et on se prend au jeu des variations de coloris :

Promis chéri, je viens me coucher dès que j’arrive au bleu ! 

Crocheter son châle devient ludique.

chale virus 3

Je ne sais pas par lequel commencer …

Parlons du châle Virus. Derrière ce nom assez laid, se cache une petite merveille à l’histoire digne d’un roman policier. Apparu aux alentours de 2012 sur un forum, le diagramme est très vite devenu viral (le nom proviendrait de là …). Sa maternité a été réclamée par de nombreuses créatrices, à coup de batailles acharnées de commentaires et de posts sur les différentes plateformes d’internet.

chale virus diagramme

Le résultat ? Un motif au rendu subtil mais pourtant simple à exécuter. Aussi facile à crocheter qu’un carré granny une fois le point bien compris, sans l’effet un peu 70 redouté par certaines. Pour le réaliser, il suffit de répéter la même série de 4 rangs. Cette répétition vous permet d’adapter la taille de votre châle à votre pelote.

Pour le trouver, rien de plus enfantin : tapez «châle virus» dans votre moteur de recherche, et vous aurez accès à des diagrammes, des vidéos, des fiches à télécharger, des variations.

Pour vous aider, le modèle gratuit à télécharger sur Ravelry :

Virus Shawl par Julia Marquardt

chale virus 5

Creative Wool, par Rico Design

Pour crocheter mon châle Virus, j’ai utilisé une pelote de Creative Wool. Je me suis laissée tenter par son dégradé de bleus légèrement grisés que j’ai trouvé plus facile à porter au quotidien que certaines pelotes ultra-colorées proposé par d’autres marques. Sa fibre (acrylique et laine) est vraiment douce à crocheter et à porter. Je l’ai travaillé avec un crochet n°4, la maille obtenue est bien souple. Les changements de couleurs de fils sont très discret, à peine un petit nœud qui se camoufle facilement, et le dégradé est vraiment subtil. La pelote pèse 200 g pour 800 m de fil et suffit pour un châle.

Le seul bémol : un fil qui se dédouble très vite ! Je vous le déconseille donc si vous débutez le crochet.

Pour commencer une collection de châles ou pour le plaisir du motif, crochetez vite un châle virus. En plus de la satisfaction du travail bien fait (Oui ! Enfin ! J’ai finiiiiii !), vous aurez ce doux sentiment d’appartenir à une belle communauté, celle des filles qui ont crocheté un virus !

chale virus 4

 

Le châle vous effraie ? Vous pouvez aussi crocheter une petite figurine, un autre style de crochet :

Ninon Glaçon